« La Forêt du Niolo » de Adama Roamba : Le plan de la cupidité

Une fille agonisante ; malaise des pêcheurs ; des poissons sans vie sur la berge. Voici le décor d’ensemble qui annonce le sujet de  « La Forêt du Niolo ». Le premier long métrage de Adama Roamba sélectionné pour le grand prix de la 25ième édition du FESPACO 2017. Une fiction construite sur des points de contradiction dont le scenario est récompensé à cette biennale du cinéma africain.

vlcsnap-2017-01-23-17h54m21s207Kari, petit village dans la région de Niolo fait l’objet d’une convoitise. Pour cause son sous-sol regorge du gaz et du pétrole mais aussi de l’eau. L’exploitation des ressources des gisements empoissonne l’environnement. Situation  qui, naturellement oriente le film sur des points  de contradiction.  Lire la suite

Publicités