FESPACO 2017: tout est fin prêt pour la messe du cinéma africain à Ouaga !

Le Comité d’organisation du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) a annoncé que tout est fin prêt pour l’édition 2017 qui se déroulera du 25 février au 4 mars 2017. Lors d’un point de presse animé le 16 février 2017, il a fait le bilan des préparatifs de la biennale du cinéma africain. Il a rassuré que toutes les dispositions ont été prises pour que la 25e édition soit une réussite.

conf-presse-fespaco-16-fev-17-640Le comité d’organisation du FESPACO 2017 a rassuré que les dispositions sécuritaires fiables ont été mises pour la grande messe du cinéma africain. 

« Nous serons sur les lieux de projection, nous serons sur les lieux de rue marchande. Partout où il y aura du monde, partout où il y aura un regroupement, la commission sécuritaire a mission d’offrir un cadre sécurisé. Il va de Ouaga en partant vers les provinces : c’est d’abord le pays qu’il faut sécuriser, et c’est la ville ensuite et les lieux particuliers d’activités. A ce niveau…, nous sommes à mesure de dire que sommes confiants, ça avance bien », a assuré le président de la commission sécurité, le commissaire Marcel Paré.

Le commissaire Paré précise qu’avec la situation sécuritaire actuelle, « naturellement nous allons mettre en place un dispositif à travers des mesures contraignantes, parce qu’il faut isoler certaines zones notamment piétonnes, procéder à des fouilles, patrouiller dans la ville ». Il invite les populations à la collaboration.

Pour cette édition, 160 films en compétition seront projetés dans 8 salles, dont 4 numériques. Selon Ardiouma Soma, Délégué général du FESPACO, « tout le matériel de projection a été acheminé à Ouagadougou. Les travaux d’installation débutent aujourd’hui même [jeudi 16 février 2017] ».

Le FESPACO 2017, c’est aussi des galeries marchandes, des projections de presse en présence des réalisateurs, le Marché international du cinéma africain, « Le village Akwaba » du pays invité d’honneur, des rencontres professionnelles…

« Le clou des rencontres professionnelles, c’est le colloque sur le thème « Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel ». Le maitre d’œuvre qui est en même temps le maitre d’ouvrage cette année, c’est le doyen Gaston Kaboré », a expliqué le Délégué général du FESPACO.

La cérémonie d’ouverture se fera au Stade municipal et la clôture au Palais des sports de Ouaga 2000.

« Frontières », le long métrage de la réalisatrice burkinabè Apolline Traoré sera le film d’ouverture du FESPACO 2017.

Lire l’article rtb.bf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s