« L’œil du cyclone » de Sékou Traoré : Enfant soldat deviendra grand

Chaque enfant est appelé à devenir adulte. Les enfants soldats ne dérogent pas à cette loi de la nature. En Afrique, les statistiques concernant ces enfants soldats font froid au dos à cause des multiples  guerres notamment des rébellions qui ont secoué ou qui continuent de secouer cette partie du monde. Pourtant ces mômes, habitués malgré eux  à la violence sur toutes ses formes attiendront un jour l’âge adulte. Quelle vie mèneront-ils, eux dont certains ont déjà de façon  consciente ou inconsciente ôter la vie à leur semblable ? Sans un suivi psychologique, ne sont-ils pas condamnés à vivre en marge de la société, à rester des éternelles rebelles ?  Et c’est à travers l’histoire de Blackshouam, engagé dans une rébellion de longue durée et cela dès l’âge de huit ans, que le burkinabè Sékou Traoré, réalisateur du film « L’œil du cyclone » a choisi de mettre le doigt sur l’épineuse question. Blackshouam est appréhendé par l’armée régulière et va passer devant un tribunal. Emma, rôle incarné par l’actrice Maimouna N’DYANE, après plusieurs refus, parce que l’affaire est jugé sensible, décide de défendre le rebelle.  

L'oeil compte FaceCependant le film, une adaptation d’une pièce de théâtre de Luis MARQUEZ, prend prétexte de la problématique des enfants soldats pour montrer le vrai visage de certaines rebellions.  Des guerres dont les ficelles sont en réalité tirées par des personnes hors de tout soupçon comme cela ressort dans l’œuvre où  le beau-frère du président de la république est l’un des principaux cerveaux de la rébellion.

affiche l'oeil du cyclomeL’histoire s’emballe lorsque l’inculpé, au moment de son procès, identifie sur une image à la télévision le beau-frère du chef de l’Etat, en train de battre campagne pour ce dernier. Le rebelle se sent trahi et de fil en aiguille Emma découvre que son propre père profite aussi de la rébellion depuis le début.

Elle réussit à réduire la peine de son client mais ce dernier va l’étrangler dans sa cellule, comme pour signifier que l’enfant soldat n’a pas été soigné, il ne peut guérir à l’âge adulte.

Aboubacar CISSE

Réalisateur : Sékou TRAORE, Titre du film : L’œil du cyclone, Genre : Fiction, Compétition long métrage, Pays : Burkina Faso

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s