Ma mère ou ma femme : Difficile à vivre

La situation de misère dans laquelle se trouve bon nombre d’artistes musiciens inspire une réalisation à Afrimov. Réalité ou fiction, cette structure de production de musique et de cinéma s’en sert dans son septième film.

image ma mère ou ma femmeOpposition

Floby, fils d’Amity Méria. Une image que donne cette histoire. Au-delà de cette imagination d’Ibrahim Olukunga, on retient que Floby dans le rôle de Trésor tire le diable par la queue. Véronique, fille d’un ‘’gourou’’ tombe amoureux de lui. Mais le richissime père de cette dernière s’oppose à cette aventure. C’est le début d’un conflit qui va dominer les temps forts de ce long métrage. Une situation crée certes par l’opposition pauvre-riche des deux personnages. Un contraste social que la technique de présentation du film rend constamment avec des images de jours et de nuits.  Comme aussi pour dire que les moments sombres de la vie précèdent le bonheur et vice versa. 

Ressemblances   

L’amour ne semble pas être le seul point commun entre Trésor et Véronique. Trésor est orphelin de père. Véronique, elle, n’a que pour réconfort parentale son père veuf. La mère de Trésor et sa bien-aimée Véronique souffrent d’un même mal : l’insuffisance rénale. Trésor doit absolument sauver la vie de sa mère ou de sa femme en faisant don d’un de ses reins. Un dilemme qui nait des  problèmes identiques des personnages.

ibrahim 1

Ibrahim Olukunga

Regard croisé

L’argent ne fait pas seulement le bonheur. Le film le démontre si bien qu’on voit que le père de Véronique a besoin de Trésor pour  faire vivre sa fille. Tous ces jeux d’opposition suscitent le choc du spectacle. Un spectacle dont les têtes d’affiches sont majoritairement des vedettes de la musique burkinabé. A regarder de plus près l’ensemble des productions cinématographiques d’Ibrahim Olukunga ne s’écarte pas trop de cette pratique de recours aux faiseurs de mélodies. Si le play-back n’est pas utilisé, c’est le chanteur lui-même qui est la star du film. Faut-il dire qu’on ne pas faire un film sans  ces acteurs déjà connu dans des clips ? Sans une forte saveur musicale ? Un style qui tend à  confondre création musicale et cinématographique.

Victor  Kabre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s